Comment devenir ingénieur du son

   Vous êtes au collège ou au lycée et vous vous posez des questions sur votre avenir.
La musique vous passionne, la technique vous titille ... voici quelques jalons pour votre avenir !




Avant toute chose, sachez que ce métier demande une disponibilité très forte
La vie de famille est fortement remise en cause, car vous serez amenés la plupart du temps à travailler le soir et principalement les week-ends. Seuls les vrai(e)s passionné(e)s résistent !


  • GENERALITES :
    Un ingénieur du son peut exercer son métier dans différents domaines :
    Télé, cinéma, reportages, post-production (pubs, sous-titrage bandes-son de films), spectacle vivant, studios d'enregistrement.

    Malgré le fait que tous ces gens travaillent avec du matériel audio, il faut bien comprendre que ce sont des métiers à part entière et que lorsqu'on s'oriente vers un secteur, il est très difficile ensuite de rejoindre un autre secteur d'activités ... il faut donc bien choisir son orientation au départ, suivant ses gouts et critères.


    Les embauches sont font rarement comme dans le monde du travail. On envoie rarement des CV pour attendre des réponses de DRH : La plupart des techniciens sont recrutés par le bouche à oreille, par la connaissance de quelqu'un qui connait quelqu'un ... Une sorte de parrainage.

    C'est une des raisons majeures qui fait qu'il est difficile de changer de secteur, une fois que l'on a tissé un réseau de connaissances avec des gens du métier ... de TEL secteur (et non d'un autre).



  • INGENIEUR DU SON :
    En france, il n'y a pas de "diplôme d'ingénieur du son" réel.
    Pour l'éducation nationale, un ingénieur est un élève qui a suivi l'enseignement supérieur, en passant dans l'ordre : Bac, Licence, Master et Doctorat - soit 5 années d'études après le bac - Par exemple, ingénieur en électronique, ingénieur en acoustique.

    Certains ont à la fois un diplôme universitaire en acoustique et un second diplôme en électronique. Avoir des connaissances en musique -ponctuées d'un diplôme- est également conseillé.
    La Sorbonne propose un concentré dans ce domaine, assez intéressant :
    http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Sciences_et_Musicologie.pdf


    L'école la plus renommée reste l'école publique Louis Lumière. Elle recrute désormais à Bac+2 et vous sortez au niveau Bac+5. Renseignez vous.
    Méfiez-vous des écoles privées et chères ... elles ne sont généralement que peu cotées ....
    Ceci étant posé    -)   , il faut reconnaitre que les élèves sortant du SAE institute sont bien accueilis dans les professions du Son ... Renseignez-vous tout de même sur le coût total annuel de ce genre de formation.


    La plupart du temps, le titre d'ingénieur du son est utilisé "à titre honorifique" : Beaucoup de techniciens n'ont pas un vrai niveau BAC + 5 . C'est donc souvent un abus de langage.
    La voie la plus souvent suivie est un BTS audiovisuel - Option SON

    Quelque soit la formule d'études choisie, cela implique d'obtenir un Bac S ou STI. C'est la seule garantie de pouvoir poursuivre dans la voie ... Les autres bacs ne donnent pas le bagage suffisant pour suivre les études supérieures, notamment en Mathématiques, alors que c'est la base de toute la Physique (mécanique des fluides, cinématique, mécanique ondulatoire, acoustique, etc ...)


~    Le métier d'ingénieur du son est tellement vaste qu'il est difficile de traiter le sujet en intégralité    ~
Ce texte a été écrit en février 2013. N'hésitez pas à me contacter pour me signaler des erreurs, ou une ré-actualisation suite à des modifications faite par l'éducation nationale.
Merci !





En attendant, vous pouvez toujours lire quelques revues spécialisées ...

                   
Je vous conseille l'édition papier, vendue en librairie-papeterie. Sur internet, vous n'aurez que de brefs extraits.


... et naviguer sur les sites :         Audiofanzine             Les ingénieux du Son             ZiggySono

Dernier conseil : si la lecture de ces articles ne vous intéresse pas, changez de voie !.